Esprit, psyché, mind, spirit…

Alors que je viens d’entamer le dernier livre de Antonio Damasio “Self Comes to Mind” (2010) me vient cette question… à l’ “esprit” :

Pourquoi continue-t-on d’utiliser en français le mot esprit pour désigner ce que les anglo-saxon appellent mind ?

Le terme anglais mind désigne le vécu intérieur : pensées, ressentis, perceptions, sentiments,… En français, les termes appropriés me semblent être psyché -dont l’étude est la psychologie- ou encore mental.

En anglais toujours, le terme spirit est utilisé uniquement à propos de considérations spirituelles. Il me semble donc que le mot français esprit devrait être réservé à cet usage, quel que soit d’ailleurs les croyances et expériences de chacun sur ce thème.

On peut comprendre que, dans le langage commun, le même mot soit utilisé pour désigner des gammes d’expériences différentes. En effet, si j’ai bien compris, spiritus et psyche signifient tout deux souffle, l’un en latin, l’autre en grec. On peut comprendre que cette notion d’un “souffle” -qui anime, dynamise- ait été employée à propos du vécu intérieur comme de la dynamique créatrice universelle.

Cependant il me paraît troublant de perpétuer l’amalgame dès lors que l’on s’attache à analyser et discerner.

Ceci est d’autant plus gênant qu’un auteur anglo-saxon tel Damasio cerne brillamment comment se situe l’expérience spirituelle dans le vaste panel des expériences psychiques. Comment peut-on espérer rendre compte de telles nuances en français si on utilise le même mot, comme c’est le cas dans les traductions françaises des textes de Damasio ?

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *